Galeristes

0:00
0:00

Ils sont Galeristes

Informations

Portrait par Horya Makhlouf

L'acronyme de la galerie Osp dit exactement ce qu'elle est. Nul mystère derrière cet intitulé, « Œuvres Sur Papier » est une galerie d'art digitale née au printemps 2018 qui rassemble des dessins, peintures, estampes et gravures de 1910 à nos jours. Nul désir de mythification de la part de sa fondatrice, Camille Viéville, qui nourrit son entreprise d'une passion, simple et véritable, pour ce support longtemps dévalorisé mais qui connaît depuis quelques décennies un regain d’intérêt bien mérité.

 

Galerie virtuelle, émotion réelle

 

Support privilégié des esquisses et dessins préparatoires, longtemps caractéristique d'une œuvre inachevée, le papier offre pourtant un large panorama de possibilités. À l'artiste qui pose sur lui son crayon, son pinceau ou la plaque à graver, il offre une liberté du geste incomparable. Une certaine spontanéité émane de l'œuvre sur papier, dont Camille Viéville aime souligner le caractère intime et le lien étroit, presque complice, qu'elle permet de nouer avec son public.

Les œuvres qu'elle présente sur son site sont d'abord des œuvres qui l'ont touchée, qu'elle a aimées. Son critère de sélection c'est la passion, une passion inépuisable qu'elle aime transmettre et partager par l'écriture.

 

Écrire pour relier

 

Car outre sélectionner et présenter les œuvres avec soin, ce que Camille Viéville aime le plus, c'est écrire. Ainsi avec sa galerie en ligne, elle est marchande mais aussi médiatrice. Le contenu dont elle alimente son site doit pallier l'absence de locaux de sa galerie. Les textes qu'elle rédige elle-même et la série d'entretiens qu'elle a initiée avec ses artistes contemporains rapprochent les publics des œuvres et de leur histoire. Nul jargon pour expliquer la démarche des artistes ou les techniques employées, souvent méconnues de qui n’est pas spécialiste ; Camille Viéville vulgarise et partage avec plaisir un engouement aussi grand que sa science.

 

Liberté et engagement

 

Galeriste mais aussi historienne de l'art, autrice, critique, et chercheuse, Camille Viéville revêt de multiples casquettes. Elle qui défend la liberté des artistes est également très attachée à la sienne. Co-autrice des Femmes artistes sont dangereuses (octobre 2018), collaboratrice de l'association Aware(Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) depuis 2017, Camille Viéville n'a pas peur de s'engager et puise dans ses convictions la force de mener toutes ses activités de front.

Ainsi jusque dans son travail de galeriste, elle milite pour la démocratisation des savoirs, et espère aider à sortir de l'ombre les oublié.e.s de l'art moderne et contemporain. Dans son fonds, dialoguent les gravures d'André Breton ou de Jean Fautrier avec les œuvres moins connues de Christine Boumeester, Pierre Courtin ou Jacques Leclercq-K. De même, les femmes sont présentes en nombre, cachées parfois derrière des pseudonymes, celui de Nicolaas Warb ou d'Anton Prinner, ou dans l'ombre d'amants préférés par l'histoire de l'art – à l'exemple de Dora Maar.

 

Avec Camille Viéville et ses « Œuvres Sur Papier » souffle un vent de liberté sur le monde des galeries par lequel il fait bon se sentir emporté. Portrait réalisé dans le cadre de Galeristes 2018 avec Jeunes Critique d'Art

 

 

 

Artistes

Christine Boumeester

Matthieu Cossé

baigneur-2016
Galerie Osp
Matthieu Cossé
Baigneur, 2016
Encre sur papier

42 × 29,5 cm
l-aveugle-2015
Galerie Osp
Matthieu Cossé
L'aveugle, 2015
Gouache sur carton

41 × 31 cm
brasil-2014
Galerie Osp
Matthieu Cossé
Brasil, 2014
Gouache et encre sur papier

24 × 32 cm
morbihan-2013
Galerie Osp
Matthieu Cossé
Morbihan, 2013
Aquarelle sur papier

36 × 96 cm

Jean Fautrier

Georges Hugnet

Jacques Leclercq-K

Dora Maar

Valère Novarina

Anton Prinner

Raoul Ubac

Nicolaas Warb